Kankélé



C’est du bala­fon groove et ça donne envie.

Le groove, la fusion des énergies en cor­res­pon­dan­ces, Kankélé créé par Oumarou Bambara, le bur­ki­nabé vir­tuose du bala­fon avec quel­ques musi­ciens d’excel­len­ces, vous feront vibrer.





La Musique de Kankélé est une invi­ta­tion à la fête et à la décou­verte des sono­ri­tés chau­des et enivran­tes des bala­fons accom­pa­gnés de diver­ses per­cus­sions et du kama­lén’goni. Intégrant judi­cieu­se­ment la gui­tare basse et la batte­rie, ce qui leur permet d’orches­trer et de s’ouvrir à dif­fé­rents styles musi­caux, Kankélé offre une pas­se­relle entre la tra­di­tion et la moder­nité. Son uni­vers emmène le public de la fête à la poésie, de la mélan­co­lie à la jubi­la­tion. Il trans­met l’impul­sion, le par­tage, la com­mu­nion...des valeurs humai­nes chères à l’ensem­ble du groupe. C’est tout d’abord à une his­toire de ren­contres, d’énergie com­mune, de mélange des ins­pi­ra­tions cultu­rel­les, et des tra­di­tions musi­ca­les et sen­si­bi­li­tés de chacun, que nous devons l’iden­tité de Kankélé. 


Le métis­sage, la ren­contre, le mélange au sens du ras­sem­ble­ment, sont au cœur de la démar­che artis­ti­que de Kankélé. Confronter des esthé­ti­ques, des cultu­res pour mieux les com­pren­dre et ainsi déve­lop­per et par­ta­ger leurs sin­gu­la­ri­tés dans ce qu’elles peu­vent avoir de commun.


Depuis leurs pre­miers concerts à Paris en 2002 au Studio de l’Ermitage, à la Flèche d’Or ou au Babalù Café, le groupe se pro­duit régu­liè­re­ment en concert jusque dans l’Océan Indien, à l’occa­sion du fes­ti­val de per­cus­sions à St Denis de la Réunion. Il enre­gis­tre en 2008 un album Togona Yaala, en licence chez Mosaic Music Distribution.


“De l’AfroBeat au Reggae et du Funk aux ryth­mes Mandingues, 

Kankélé est une pure fusion débor­dante d’énergie et d’authen­ti­cité.”


Musiciens :

Oumarou Bambara : Balafon, Kamalén’goni, Chant lead

Gédéon « Papa » Diarra : Chant, Choeur, Danse, Chékéré

Olivier Pham Van Tham : Batterie

Laurent Salzard : Basse

Mamadou Traore : Djembé, Ntama, Sabar, Choeur

Cédric Yenk : Balafon, Bara, Choeur

Amy Yenk-Traore : Choeur, Danse, Maracas


Le 31 mai 2015 à Aubergenville (78) 

       dans le cadre du Parcours des Arts d'Afrique - Association Temps Danse Afro